Qu’est-ce que le Systema ?

Le Systema est un art martial d’origine russe. Il a été porté à la connaissance d’un large public – et adapté aux exigences de la vie civile – par Vladimir Vasiliev. Cette adaptation n’a en rien diminué son efficacité : le Systema est un art martial complet qui ne se contente pas d’enseigner des techniques mais forge également un corps solide et un esprit de combattant.

Le Systema repose essentiellement sur quatre principes solidaires : la respiration, la relaxation, le mouvement et la structure.

La structure ou la forme désigne le bon alignement du corps. Si le corps n’est pas correctement aligné, il devient faible. Les muscles se contractent excessivement et l’esprit s’engourdit. On se tend ainsi à la fois physiquement et psychologiquement. Si le corps est justement aligné, à l’inverse, le corps se sent léger et l’esprit devient agile.

Le mouvement que développe le Systema est naturel et permanent, par opposition avec la plupart des arts martiaux qui enseignent à la fois des gardes fixes et des réponses stéréotypées à des attaques codifiées.

La relaxation est l’état du corps et de l’esprit qui permet d’accomplir une tâche efficacement avec peu d’efforts. Elle consiste non pas à être flasque ou avachi mais à faire exactement ce qui doit être fait. Elle correspond, dans une situation donnée, à la tension minimale permettant d’affronter cette situation.

La respiration est une fonction physiologique inconsciente que nous pouvons cependant, dans une certaine mesure, contrôler et modifier. Par son intermédiaire, nous pouvons agir sur notre corps : sur les mouvements volontaires, mais aussi par exemple sur le rythme cardiaque, l’influx nerveux ou le tonus musculaire. C’est par la respiration que nous apprenons le calme, l’attention et la lucidité.

L’entraînement consiste en une succession d’exercices de respiration, de relaxation, de mobilité, de renforcement du corps et de l’esprit. Certains s’accomplissent seul, d’autres avec un ou plusieurs partenaires, voire tous ensemble – certains s’accomplissent debout, d’autre au sol, à mains nues ou avec des outils. Les possibilités sont quasiment illimitées et aucun cours ne ressemble à un autre. Par ces exercices, il ne s’agit pas de se préparer à telle ou telle situation particulière jugée dangereuse. Il s’agit au contraire de développer les facultés qui permettront de se sortir de n’importe quelle situation, aussi périlleuse qu’elle puisse paraître. Il s’agit, autrement dit, d’apprendre à agir au lieu de s’agiter.

L’agitation provient d’un esprit inquiet et constitue une réponse à cette inquiétude, non à la situation qui la provoque. Elle est l’expression d’une frustration. Manger lorsqu’on a faim, c’est agir – lorsqu’on n’a pas faim, c’est s’agiter. De la même manière, répondre à une situation inattendue directement et spontanément, c’est agir. Y répondre conformément à ce que l’on a prévu abstraitement, sans voir en quoi la situation concrète diffère de nos prévisions, c’est s’agiter. En s’agitant, on se laisse dicter sa conduite par le cours du monde. En agissant, nous exprimons notre liberté. Le Systema ne prépare à aucune situation particulière mais développe le sens de l’action, c’est-à-dire de la liberté, en toute circonstance.

La pratique du Systema ne réclame pas de tenue particulière. Toutefois, par respect pour les partenaires, l’entraînement se déroule pieds nus ou avec des chaussures d’intérieur réservées à la pratique.